Les femmes en politique : toutes vulnérables ? Quelques réponses du côté du cinéma

Date de la conférence: mercredi 10 avril 2019

Si les Etats-Unis ont de longue date filmé la conquête et l’exercice du pouvoir, qu’il s’agisse des films de fiction, notamment les nombreuses biographies consacrées à Abraham Lincoln, des documentaires et des séries, les figures présidentielles étaient rares et la question politique guère au premier plan dans le cinéma français. Depuis, l’Etat étant en crise, et avec lui le système représentatif, il est apparu plus facile aux scénaristes de mettre le pouvoir politique en mots et aux cinéastes en images, voire aux producteurs de financer des séries.

Parmi les questions posées, celle relative au genre est prépondérante. En effet, l’activité politique inventée par les cités grecques a été confiée aux hommes les démocraties occidentales n’ayant connu pendant longtemps que le suffrage masculin, l’obtention du droit de vote et d’éligibilité par les femmes a donc été un long combat. L’une des questions soulevées sera celle de la représentation féminine dans les scrutins et lieux de pouvoir.

Qu’en est-il de leur prétendue vulnérabilité ? Les œuvres fictionnelles et documentaires portent-elles traces de ces évolutions et éventuels blocages ? Leur exercice du pouvoir est-il comparable à celui des hommes ? Traduit-il l’importance des entourages, des conseillers et du temps médiatique ?

Conférencier(e):
Magalie Flores-Lonjou

Depuis plusieurs années, une partie de ses activités de recherche sont conduites dans l’axe de recherche « Droit et cinéma ». Elle a ainsi co-dirigé plusieurs contrats de recherches qui ont donné lieu à publication :

(E. Epinoux, V. Lefebve et M. Flores-Lonjou (dir.), Frontière(s) au cinéma, Paris : Mare et Martin, coll. Droit et cinéma : sous presse ;

M. Flores-Lonjou et E. Epinoux (dir.), La famille au cinéma. Regards juridiques et esthétiques, préface de M.-A. Frison-Roche, Paris : Mare et Martin, coll. Droit et cinéma, mai 2016 ;

M. Flores-Lonjou (dir.), Le travail, entre droit et cinéma, préface d’A. Supiot, Rennes : PUR, octobre 2012, coll. L’univers des normes ;

A. de Luget et M. Flores-Lonjou (dir.), L’enfant, le droit et le cinéma, avant-propos d’A. Giudicelli, Rennes : PUR, mars 2012, coll. L’univers des normes)

et elle co-dirige une collection « Droit et cinéma » aux éditions Mare et Martin.

Inscription aux prochaines conférences

 

Merci d'entrer vos informations de contact et de choisir une conférence. Aucune donnée personnelle ne sera partagée. 

Requis *