Alexandra Popovici

Université de Sherbrooke
Conférence(s):

Ses recherches portent sur les fondements du droit privé tant en droit civil qu’en common law. Ses travaux sur la fiducie et les droits sans sujet l’ont poussée à réfléchir à l’architecture du droit privé québécois. 

Elle s’intéresse tout particulièrement à la généalogie des concepts et au langage juridique. Ses travaux actuels portent sur la fonction sociale du droit privé, la notion de pouvoir et la remise en question de certains lieux communs.

Alexandra Popovici est professeure adjointe et directrice des programmes en common law et droit transnational à la Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke. Titulaire d’un double diplôme en droit civil et common law de la Faculté de droit de McGill, d’une maîtrise et d’un doctorat en droit privé de l’Université Laval, Alexandra détient également un baccalauréat en littérature comparée et en cinéma de l’Université de Montréal. Membre du Barreau du Québec, elle a été avocate-recherchiste à la Cour d’appel du Québec et directrice adjointe du Centre Paul-André Crépeau de droit privé et comparé de l’Université McGill. Elle s’intéresse aux institutions fondamentales du droit privé dans une perspective critique et comparée. Ses travaux actuels portent sur l’architecture du droit privé et les langues du droit.

Les chercheur(e)s du GRDP

Gaële Gidrol-Mistral

Gaële Gidrol-Mistral

À travers une analyse des concepts et des catégories du droit civil, ses recherches mettent en perspective la fonction sociale du droit privé et dévoilent la porosité des frontières entre intérêt individuel et collectif, sujet et objet de droit, personne et corps, entités humaines et non humaines.

Voir le profil

Mariève Lacroix

Mariève Lacroix

Ciblées essentiellement sur la personne humaine dans une perspective de droit privé et comparé, ses recherches sondent les particules d’existence juridique de la personne au regard de sa responsabilité civile, de ses droits fondamentaux et du statut juridique du corps, notamment au moment du décès.

Voir le profil

Alexandra Popovici

Alexandra Popovici

Ses recherches portent sur les fondements du droit privé tant en droit civil qu’en common law. Ses travaux sur la fiducie et les droits sans sujet l’ont poussée à réfléchir à l’architecture du droit privé québécois. 

Voir le profil

Anne Saris

Anne Saris

Elle s'intéresse aux phénomènes d'internormativité et aux questions touchant aux fondements du droit, notamment en matière du droit des personnes et de la famille.

Voir le profil

Anne-Sophie Hulin

Anne-Sophie Hulin

Anne-Sophie Hulin concentre ses recherches sur l’intégration de problématiques relevant de l’intérêt général en droit des biens et en droit des libéralités, et par ce biais, sur la révision des fondements individualistes du droit privé.

Voir le profil

Régine Tremblay

Régine Tremblay

Régine s’intéresse à l’encadrement des relations d’interdépendance entre adultes, et entre adultes et enfants. Ses recherches portent entre autres sur les transformations du droit de la famille, sur l’accès à la justice et sur la réforme du droit (histoire et droit comparé)

Voir le profil

Édith Guilhermont

Édith Guilhermont

Édith Guilhermont interroge la notion de doctrine juridique, sa composition, ses productions, ses fonctions et son renouvellement grâce au phénomène du blogging juridique, ainsi que les conditions de transposition du concept hérité du droit français en droit privé québécois.

Voir le profil

Mathieu Devinat

Mathieu Devinat

Ses travaux de recherche portent sur la méthodologie juridique, le droit comparé, la jurilinguistique et le droit des biens québécois. Plus récemment, Mathieu Devinat s’est engagé dans des travaux exploratoires sur la narration judiciaire et le droit comparé des biens.

Voir le profil

Alejandro Lorite Escorihuela

Alejandro Lorite Escorihuela

Ses recherches questionnent la gradation de la capacité et de la personnalité juridique des sujets contemporains du droit, et la fabrication des espaces d’exclusion par la catégorisation juridique dans le droit international et dans la théorisation des droits de la propriété.

Voir le profil

Martin Gallie

Martin Gallie

À partir d’une approche constructiviste structuraliste du droit et en prenant pour objet les réorganisations sociales du travail et de ses divisions (y compris sexuelle, raciale et internationale), le logement ou les politiques sociales, Martin Gallié s’intéresse aux contradictions entre le droit privé et les dispositions d’ordre public.

Voir le profil

Guillaume Laganière

Guillaume Laganière

Guillaume Laganière s’intéresse à tous les aspects du droit international privé, notamment aux conflits de lois, à la compétence internationale des tribunaux judiciaires et à la reconnaissance des jugements étrangers, particulièrement en matière civile et commerciale.

Voir le profil

Patrick Forget

Patrick Forget

Par ses travaux, Patrick Forget interroge les concepts fondamentaux du droit et les sens qui leur sont donnés à partir d’outils fournis par la linguistique et la terminologie. 

Voir le profil

Les jeunes chercheurs du GRDP

Laura Cardenas

Laura Cardenas

Laura est étudiante au barreau et future stagiaire auprès de DLA Piper (2019) et de la Cour suprême du Canada (2019-2020).

Voir le profil

Véronique Faucher-Lefebvre

Véronique Faucher-Lefebvre

Véronique est étudiante au baccalauréat en droit de l'UQÀM et assistante de recherche pour la professeure Gaële Gidrol-Mistral.

Voir le profil

Jessica Leblanc

Jessica Leblanc

Issue d’une formation pluridisciplinaire, Jessica Leblanc est à l'heure actuelle étudiante à la maîtrise en droit et société de l’Université du Québec à Montréal sous la direction de la professeure Gidrol‑Mistral.

Voir le profil

Simon Saint-Onge

Simon Saint-Onge

Issu d’une formation pluridisciplinaire, Simon Saint-Onge est actuellement étudiant à la maîtrise en droit à l’Université du Québec à Montréal sous les directions de Daniel Mockle et Léa Fontaine.

Voir le profil

Michaël Lessard

Michaël Lessard

Ses recherches portent principalement sur le traitement du corps et de l'identité des personnes juridiques (principalement les personnes décédées) ainsi que sur le sexisme dans la langue juridique.

Voir le profil