Anne-Sophie Hulin

Université d'Ottawa - Aniti (France)
Conférence(s):

Ses recherches doctorales l’ont conduite à s’intéresser aux actes et institutions juridiques porteuses d’intérêt général en droit privé.

Anne-Sophie Hulin est titulaire d’un doctorat en droit privé comparé de l’Université Panthéon-Assas (Paris II) sur la philanthropie au profit des musées d’art (France/ Québec/ États-Unis). Sa thèse, qui a reçu le plus haut niveau de distinction de l’Université Panthéon-Assas (Paris II), sera prochainement publiée aux Éditions L’Harmattan.
Ancrant son analyse dans une approche à la fois comparative et pluridisciplinaire, Anne-Sophie s’intéresse à l’étude du renouveau des piliers du droit civil. Actuellement, elle conduit des recherches sur les fiducies de données en droit civil dans le cadre d’un stage postdoctoral au sein d’Aniti (France) et de l’Université d’Ottawa (section droit civil). Elle est citée aujourd’hui comme l’une des quelques expertes de la fiducie de données et participe à différents groupes de réflexion en lien avec ce sujet au Québec (ex : Tiess et OBVIA) et en Europe (ex : Data Trust Initiatives).
De 2014 à 2020, Anne-Sophie a occupé le poste de directrice adjointe du Centre Paul-André Crépeau de droit privé et comparé (Faculté de droit Université McGill) au sein duquel elle dirigeait le projet de dictionnaire bilingue en droit des successions. Chargée de cours en droit des personnes (Université McGill) et en droit des fiducies (Université de Sherbrooke), elle donne des conférences et des formations professionnelles sur divers sujets et est l’auteure de plusieurs textes scientifiques sur les fiducies ou la mort, notamment.

Les chercheuse.eurs du GRDP

Gaële Gidrol-Mistral

Gaële Gidrol-Mistral

Gaële Gidrol-Mistral est professeuse au Département des sciences juridiques de la Faculté de science politique et de droit de l’UQAM. Elle est également directrice du Groupe de réflexion en droit privé (GRDP) et chercheuse dans le Groupe de recherche sur les humanités juridiques.

Voir le profil

Alexandra Popovici

Alexandra Popovici

Alexandra Popovici est professeuse agrégée à la Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke. Elle s’intéresse aux institutions fondamentales du droit privé dans une perspective critique et comparée.

Voir le profil

Mariève Lacroix

Mariève Lacroix

Ciblées essentiellement sur la personne humaine dans une perspective de droit privé et comparé, ses recherches sondent les particules d’existence juridique de la personne au regard de sa responsabilité civile, de ses droits fondamentaux et du statut juridique du corps, notamment au moment du décès.

Voir le profil

Anne-Sophie Hulin

Anne-Sophie Hulin

Ses recherches doctorales l’ont conduite à s’intéresser aux actes et institutions juridiques porteuses d’intérêt général en droit privé.

Voir le profil

Mélanie Clément-Fontaine

Mélanie Clément-Fontaine

Mélanie Clément-Fontaine est professeure de droit à L’Université Paris-Saclay (UVSQ), et elle anime l’axe propriété intellectuelle et droit du numérique du laboratoire de droit des affaires et des nouvelles technologies (DANTE).

Voir le profil

Flora Vern

Flora Vern

Flora Vern est enseignant–chercheur à l'Université catholique de Lyon et chercheur associé au Centre Antoine Favre de l'Université de Savoie Mont-Blanc.

Voir le profil

Michel Boudot

Michel Boudot

Professeur de droit privé et vice-doyen en charge des relations internationales à la Faculté de droit et des sciences sociales de l'Université de Poitiers.

Voir le profil

Anne Saris †

Anne Saris †

Elle s'intéresse aux phénomènes d'internormativité et aux questions touchant aux fondements du droit, notamment en matière du droit des personnes et de la famille.

Voir le profil

Régine Tremblay

Régine Tremblay

Régine s’intéresse à l’encadrement des relations d’interdépendance entre adultes, et entre adultes et enfants. Ses recherches portent entre autres sur les transformations du droit de la famille, sur l’accès à la justice et sur la réforme du droit (histoire et droit comparé)

Voir le profil

Édith Guilhermont

Édith Guilhermont

Édith Guilhermont interroge la notion de doctrine juridique, sa composition, ses productions, ses fonctions et son renouvellement grâce au phénomène du blogging juridique, ainsi que les conditions de transposition du concept hérité du droit français en droit privé québécois.

Voir le profil

Mathieu Devinat

Mathieu Devinat

Ses travaux de recherche portent sur la méthodologie juridique, le droit comparé, la jurilinguistique et le droit des biens québécois. Plus récemment, Mathieu Devinat s’est engagé dans des travaux exploratoires sur la narration judiciaire et le droit comparé des biens.

Voir le profil

Alejandro Lorite Escorihuela

Alejandro Lorite Escorihuela

Ses recherches questionnent la gradation de la capacité et de la personnalité juridique des sujets contemporains du droit, et la fabrication des espaces d’exclusion par la catégorisation juridique dans le droit international et dans la théorisation des droits de la propriété.

Voir le profil

Martin Gallie

Martin Gallie

À partir d’une approche constructiviste structuraliste du droit et en prenant pour objet les réorganisations sociales du travail et de ses divisions (y compris sexuelle, raciale et internationale), le logement ou les politiques sociales, Martin Gallié s’intéresse aux contradictions entre le droit privé et les dispositions d’ordre public.

Voir le profil

Guillaume Laganière

Guillaume Laganière

Guillaume Laganière s'intéresse à tous les aspects du droit international privé, notamment aux conflits de lois, à la compétence internationale des tribunaux judiciaires et à la reconnaissance des jugements étrangers, particulièrement en matière civile et commerciale. 

Voir le profil

Patrick Forget

Patrick Forget

Par ses travaux, Patrick Forget interroge les concepts fondamentaux du droit et les sens qui leur sont donnés à partir d’outils fournis par la linguistique et la terminologie. 

Voir le profil

Les jeunes chercheuse.eurs du GRDP

Laura Cárdenas

Laura Cárdenas

Les recherches de Laura Cárdenas portent sur le droit des biens, des successions et de la famille. Elles remettent généralement en question les conceptions de la famille implicites dans la législation et la jurisprudence dans ces domaines, en mettant l'accent sur leurs potentiels effets discriminatoires envers les familles LGBTQ+.

Voir le profil

Sophie Clément

Sophie Clément

Sophie est étudiante au baccalauréat en droit ainsi qu’au DESS en Common Law et droit transnational à l’Université de Sherbrooke.

Voir le profil

Véronique Faucher-Lefebvre

Véronique Faucher-Lefebvre

Véronique est actuellement étudiante à la maîtrise en droit civil à l’Université de Montréal.

Voir le profil

Jessica Leblanc

Jessica Leblanc

Jessica Leblanc s’intéresse à la mise en œuvre de projets collectifs à travers des outils juridiques de droit privé et aux transformations de la propriété sous l’effet des contraintes sociales et environnementales.

Voir le profil

Michaël Lessard

Michaël Lessard

Ses recherches portent principalement sur le traitement du corps et de l'identité des personnes juridiques (principalement les personnes décédées) ainsi que sur le sexisme dans la langue juridique.

Voir le profil

Simon Saint-Onge

Simon Saint-Onge

Issu d’une formation pluridisciplinaire, Simon Saint-Onge est actuellement étudiant au doctorat en droit à l’Université d'Ottawa sous la direction d'André Bélanger. Ses recherches portent, entre autres, sur le droit contractuel, comme en témoigne l'intitulé provisoire de son projet de thèse « Du contrat et de l'insurrection de la volonté ».

Voir le profil

Stella Warnier

Stella Warnier

Stella Warnier est actuellement étudiante au baccalauréat en droit à l'Université du Québec à Montréal.

Voir le profil

Noémie Gourde-Bouchard

Noémie Gourde-Bouchard

Noémie Gourde-Bouchard est étudiante à l'École normale supérieure de Paris et candidate à la maîtrise en théorie et analyse du droit à l'Université Paris Nanterre et à l'École des hautes études en sciences sociales.

Voir le profil