Colloque : Mort, corporalités et technologies

Date de l'événement: jeudi 30 mai 2019
Lieu : Université McGill

Dans le cadre de ce colloque interdisciplinaire, nous invitons à une réflexion sur l’impact des nouvelles technologies sur (nos conceptions de) la mort. Qu’est-ce que «la vie» après la vie biologique, ou lors d’une deuxième vie biologique? Plus encore, quelles sont les modalités et les principes éthiques qui l’encadrent? Que devient la notion d’une vie qui vaut la peine d’être vécue?

La technologie contemporaine brouille la démarcation entre la vie et la mort. Selon une vision traditionnelle, la frontière entre la vie et la mort est franchie dès l’arrêt des fonctions vitales. Bien que, selon les croyances, peut alors débuter une forme de «vie après la mort», la distinction entre l’état vie/mort reste passablement claire : le corps n’est plus habité du «souffle de vie». Or, dans les dernières décennies, cette vision traditionnelle s’est vue écorchée par l’éventail de nouvelles possibilités de survie à la mort qu’offrent les nouvelles technologies. Nous voyons un intérêt grandissant pour les études sur le transhumanisme et le posthumanisme, concepts qui se situent entre la fiction et la science, l’imaginaire et le réel.


Programme:


9H | Mot de bienvenue

9H15 | LE POUVOIR DES CATÉGORIES JURIDIQUES
Animation : Audrée Sirois
Mariève Lacroix — Un cadavre « juridiquement » exquis : sujet de droit ou objet de respect ?
Anne-Sophie Hulin et Gaële Gidrol-Mistral — Mort à la mort (!)

10:25 | IDENTITÉ IMMORTELLE
Animation : Noémie Gourde-Bouchard
Nadia Seraiocco — Vanité numérique : avatar postmortel, datafication et hybridation humain non-humain
Frédéric Cassiani-Laurin — Récit de vérité et promesse d'une mort transcendée : la filiation chrétienne du discours transhumaniste

11:35 | TABLE RONDE : INTERROGER LE RAPPORT AVEC LES DÉFUNT·ES AU 21E SIÈCLE
Animation : Alexandra Popovici
Marie-France Privyk [Animatrice du Death Café]
Phoudsady Vanny [Salon de la mort]
Marie Lefebvre [Travailleuse sociale auprès de personnes endeuillées]
Marie-Ève Chamberland [Testament de réalité virtuelle]

12:50 | LUNCH VÉGÉTALIEN GRATUIT

14:00 | DÉFINIR LA MORT
Animation : Jean-Frédéric Ménard
Stanislas Kandelman et Alexandra Popovici — La mort élastique

14:50 | APPRÉHENDER LA MORT
Animation : Mélodie Drouin
Alexandra Roy-Côté — Sida et civilisation : approche(s) d'une condamnation dans l'oeuvre d'Hervé Guibert et d'Esther Valiquette
Audrey Boutin — Crash! : La pornographisation de la voiture et la possibilité d'un érotisme post-humain chez J.G. Ballard

16:00 | L’INFLUENCE DU VIRTUEL SUR NOTRE CONCEPTION DE LA MORT
Animation : Anne-Sophie Hulin
Pierre Gabriel Dumoulin — La (re)définition de la mort en contexte vidéoludique : entre mort temporaire et mort permanente
Benoit Solbes — Famous Deaths : au-delà d'une représentation visuelle de la mort

17:00 - COCKTAIL

 

Inscription nécessaire pour le lunch -> https://bit.ly/2DkGnxd
Sur facebook -> www.facebook.com/events/318855502113701

3644, rue Peel — New Chancellor Day Hall
Salle 312

Chercheur(e)s:

Alexandra Popovici

Ses recherches portent sur les fondements du droit privé tant en droit civil qu’en common law. Ses travaux sur la fiducie et les droits sans sujet l’ont poussée à réfléchir à l’architecture du droit privé québécois. 

Voir le profil

,

Anne-Sophie Hulin

Anne-Sophie Hulin concentre ses recherches sur l’intégration de problématiques relevant de l’intérêt général en droit des biens et en droit des libéralités, et par ce biais, sur la révision des fondements individualistes du droit privé.

Voir le profil

,

Gaële Gidrol-Mistral

À travers une analyse des concepts et des catégories du droit civil, ses recherches mettent en perspective la fonction sociale du droit privé et dévoilent la porosité des frontières entre intérêt individuel et collectif, sujet et objet de droit, personne et corps, entités humaines et non humaines.

Voir le profil

,

Mariève Lacroix

Ciblées essentiellement sur la personne humaine dans une perspective de droit privé et comparé, ses recherches sondent les particules d’existence juridique de la personne au regard de sa responsabilité civile, de ses droits fondamentaux et du statut juridique du corps, notamment au moment du décès.

Voir le profil